Le média & guide de la microaventure en France

Contacter Chilowé

reconnaitre oiseau

Eh dites, c’est quoi ce piaf ?

5 oiseaux à reconnaître autour de Paris


Par Asticot Rieur

23 mars 2020

A Paris, on voit souvent son appartement comme un petit nid perdu au milieu d'une jungle inextricable de rues, d'immeubles et de périph... Pourtant la nature reste super accessible. On compte un paquet de forêts, de parcs naturels régionaux et de petits squares parisiens pour s'évader et échanger le tintamarre citadin contre le chant d'un oiseau. Pour apprendre à mieux reconnaitre cette faune discrète et locale, voici 5 oiseaux que vous pouvez rencontrer autour de Paris ! Concernant l'oiseau de nuit, qui chante à 5h du matin, on recommande les boules quies.

Sommaire

  1. Le Faucon crécerelle

  2. La Mésange bleue

  3. La Chouette hulotte

  4. Le Pigeon ramier

  5. Le Martin-pêcheur

Le Faucon crécerelle

Big Brother

  • Comment le reconnaître ? Gros comme un pigeon, il a une longue queue grise barrée de noir, des ailes rousses et pointues.
  • Où le voir ? C’est l’un des rapaces les plus répandus en France avec la buse variable et le milan noir. Il aime les région peu boisées et on l’observe parfois en ville. Notre-Dame, les tours de la Défense et le château de Vincennes abritent quelques nids !
Le Faucon crécerelle - ©La Courtoisie Créative
  • Son super-pouvoir : il peut voler en stationnaire en fouettant frénétiquement les ailes, pour guetter ses petites proies depuis le ciel. La forme de ses ailes et cette technique “du Saint-Esprit” permettent de le distinguer de la buse. 

La Mésange bleue

Speedy Gonzales

  • Comment la reconnaître ? Son ventre est jaune, le dessus de ses ailes, de sa queue et de sa tête son bleues. Sa face est blanche avec un bandeau noir sur les yeux. Toute petite et rondouillarde, elle se déplace à toute allure dans les arbustes et les branchages.
  • Où la voir ? Elle est très présente à Paris dans les parcs, jardins et cimetières. Dans la nature, elle préfère les forêts de feuillus et les bocages. L’hiver, on peut facilement lui construire un nichoir et lui donner à manger.
La Mésange bleue - ©La Courtoisie Créative
  • Son super-pouvoir : elle a beaucoup d’énergie et très mauvais caractère ! Elle n’hésite pas à chasser les autres oiseaux - souvent plus gros - pour accéder à la nourriture.
+ À lire aussi : Observer les animaux : mode d'emploi

La Chouette hulotte

Le fantôme de l'opéra

  • Comment la reconnaître ? Avec sa grosse tête arrondie et ses grand yeux noirs, on dirait un tout petit bonhomme qui fait la tronche. Son bec crochu et son camouflage rappellent que la hulotte est un carnivore qui ne mange que ce qu’elle chasse ! Le cri du mâle est caractéristique : apprenez à l’identifier sur la plateforme Xeno-Canto.
  • Où la voir ? Elle aime particulièrement les arbres creux. C’est l’un des seuls rapaces nocturnes que l’on trouve jusque dans les grandes villes, y compris dans les parcs parisiens. Elle est très fidèle à son territoire… et à son partenaire : une fois formé, le couple ne se quitte plus !
La Chouette hulotte - ©La Courtoisie Créative

  • Son super-pouvoir : elle est plus furtive qu’un sous-marin : ses plumes d’une infinie douceur lui permettent d’approcher en silence les campagnols qu’elle emmène se balader dans les airs. 

Le Pigeon ramier

Le voisin du dessus

  • Comment le reconnaître ? Appelé palombe dans le Sud, il se distingue de son collègue le Pigeon biset (surnommé “rat volant”) par une tache blanche de chaque côté du cou, bordée de plumes vertes et violettes.
  • Où le voir ? On le trouve majoritairement dans les espaces cultivés bordés de forêts où il est énormément chassé. Il est de plus en plus présent à Paris.
Le Pigeon ramier - ©La Courtoisie Créative

  • Son super pouvoir : il fabrique des nids de compet, qui peuvent être utilisé pour plusieurs pontes et au cours de plusieurs années. Installés assez haut dans les arbres, il peuvent mesurer jusqu’à 30 cm de diamètre ! 

+ À lire aussi : Reconnaître un arbre grâce à ses feuilles

Le Martin-pêcheur

Born to fish

  • Comment le reconnaître ? A peine plus grand qu’un moineau, il a des couleurs incroyables qui brillent dans la lumière. On l’entend avant de le voir : son cri aigu et strident porte super loin, il vole à pleine vitesse au ras de l’eau.
  • Où le voir ? Là où il y a de l’eau : il cherche sans arrêt de nouveaux affûts d’où plonger à toute vitesse vers les petits poissons et les crevettes dont il se nourrit. Vous n’êtes pas l’abri de le voir un jour se poser sur votre canne à pêche !
Le Martin-pêcheur - ©La Courtoisie Créative

  • Son super pouvoir : quand il s’agit de nourrir ses petits, un adulte peut capturer jusqu'à 70 ou 80 poissons dans la journée !

_________

✚ Vous avez une question sur les oiseaux ? On est dispos du lundi au vendredi sur le chat (en bas à droite de l'écran) pour y répondre !

...