Partager

surftrip en bretagne

Chauds comme la Breizh !

© Grégory Mignard

Faire un surftrip au bout du monde

Infos pratiques

Localisation

Presqu’île de Crozon

Saison idéale

Automne

, Été

, Printemps

N'oubliez pas qu'en Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour. L'eau est à 10°C en hiver et à 17°C max en été

Gare la plus proche

Brest

Vous pouvez y louer un van chez Blacksheep Van ou sur Yescapa (entre particuliers). Pensez aussi à l’option Drivy.

Difficulté

Moyen

Budget

Plus de 100 €

Si vous avez votre propre véhicule dans lequel dormir, pas de dépenses à prévoir à part l’essence et de quoi casser la croûte ! Sinon, la location de van coûte 60 à 115 EUR par jour (cf Hébergement). Xavier et ses 3 copains sont partis de Paris avec une voiture louée sur Drivy

Distance

Environ 200 km

Pour une boucle au départ de Brest. Xavier a conduit depuis Paris, ce qui allonge considérablement le trip (1200 km A/R) ! Si vous louez un véhicule, n’hésitez pas à prévoir large (les km en plus coûtent bonbon).

Petits Mowglis

Oui

En van, le hamac est une super idée pour faire dormir les tout-petits.

C’est en surfant qu’on devient surfeur, nom d’un petit bonhomme en wax ! Pas évident quand on habite Paris, comme Xavier et ses quatre compères… Mais aussi débutants qu’ils puissent être, quand l’envie de se frotter aux vagues devient trop pressante, il faut répondre à l’appel du swell !

Cette fois-ci ce sera direction Crozon, presqu’île à la côte déchiquetée baignée par la mer d’Iroise, dans le Finistère. Ils n’ont pas d’idées particulière sur les endroits où y surfer, mais ils sentent qu’ils vont s’en mettre plein les mirettes.

Partis de Paris un vendredi en début de soirée, ils arrivent au milieu de la nuit pour planter la tente un peu au hasard. Quand le soleil se lève, bingo ! Il fait grand bleu et ils sont seuls au monde au milieu d’une grande baie dans laquelle ils aperçoivent déjà de jolis rouleaux. La nuit a été courte mais la journée ne pouvait pas mieux commencer !

Malgré les risques de baïnes, ils décident d’aller quand même à l’eau à La Palue en restant vigilants. Ils profitent à fond de de cette première session, rassurés de voir qu’ils n’ont  pas complètement perdu le niveau et qu’ils gagnent même en assurance ! Le soir, avec une bouteille de rouge devant le coucher de soleil, l’idée de prendre racine dans ce morceau de bout du monde leur traverse gentiment l’esprit.

Le lendemain matin, ils s’offrent un petit bout du GR 34 (celui qui longe toute la Bretagne) jusqu’au Cap de la Chèvre. L’eau est turquoise, la mer est calme et les pins qui les entourent donnent l’impression d’être au bord de la Méditerranée. Ils finissent la journée en profiter à nouveau des rouleaux de La Palue. Dans quelques heures, retour à Paris !

Foire Aux Conseils

ITINÉRAIRE

Pas trop de directives, votre liberté avant tout ! A titre d’inspiration, voici le programme que Xavier a suivi sur 2 jours et 2 nuits : 

  1. Arrivée dans la nuit > bivouac sur la plage près de Saint-Nic > petit-dej à Crozon > session à la Palue > coucher de soleil, apéro et dodo sur le spot

  2. Rando sur le GR 34 jusqu’au Cap de la Chèvre > nouvelle session à la Palue > retour à Paris

SPOTS

  • La Palue : l’un des spots les plus connus de Bretagne. Cette plage de 2 kilomètres de long peut accueillir beaucoup de monde et il y a des vagues quel que soit le niveau de la marée. A partir de la mi-marée (montante), les vagues deviennent plus puissantes et longues
  • Lostmarc’h : des vagues plus exigeantes qu’à La Palue ! A marée basse, il peut y avoir de belles gauches surtout si les coefficients de marée sont élevés. A marée haute, il faut passer la barre en remontant le long de la pointe
  • Goulien : parfait pour ceux qui débutent ou qui surfent rarement ! Les vagues sont plus douces que sur les deux autres spots mais le cadre est dingo
  • Pentrez, à Saint-Nic : si vous faites du kite ou du windsurf, ce spot vous régalera par vent de sud (vague en side babord) et nord-ouest (freeride en side-on tribord) !
  • On vous recommande un petit saut à la Pointe de Pen-Hir si vous avez le temps !

ÉQUIPEMENT

  • Une tente si vous ne dormez pas dans votre véhicule
  • Un duvet
  • Une bonne paire de pompes
  • Un maillot de bain
  • De la crème solaire minérale
  • Un gros pull et une veste imperméable
  • Du miam-miam et du glou-glou
  • Une planche et une combi (à louer sur place, il y a plein d’adresses sur la presqu’île)

HÉBERGEMENT

  • Roadtrip ! Soit comme Xavier vous êtes en Punto et vous plantez la tente à côté, soit vous louez un Kangoo pour mettre un matelas dedans, soit vous demandez à Yescapa qui propose de la location de vans entre particulier
  • Pour louer un truc de compet, allez jeter un coup d’oeil aux offres de Blacksheep Van qui louent au départ de Brest
  • Utilisez l’application Park4night pour trouver les meilleurs spots où passer la nuit

Commentaires

Vous avez des questions sur ce plan ? C'est ici que ça se passe !

Infos pratiques

Localisation

Presqu’île de Crozon

Saison idéale

Automne

, Été

, Printemps

N'oubliez pas qu'en Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour. L'eau est à 10°C en hiver et à 17°C max en été

Gare la plus proche

Brest

Vous pouvez y louer un van chez Blacksheep Van ou sur Yescapa (entre particuliers). Pensez aussi à l’option Drivy.

Difficulté

Moyen

Budget

Plus de 100 €

Si vous avez votre propre véhicule dans lequel dormir, pas de dépenses à prévoir à part l’essence et de quoi casser la croûte ! Sinon, la location de van coûte 60 à 115 EUR par jour (cf Hébergement). Xavier et ses 3 copains sont partis de Paris avec une voiture louée sur Drivy

Distance

Environ 200 km

Pour une boucle au départ de Brest. Xavier a conduit depuis Paris, ce qui allonge considérablement le trip (1200 km A/R) ! Si vous louez un véhicule, n’hésitez pas à prévoir large (les km en plus coûtent bonbon).

Petits Mowglis

Oui

En van, le hamac est une super idée pour faire dormir les tout-petits.

Testé et
recommandé par :

Xerus Bedonnant

Xavier - Paris
Mowgli par Chilowe

Des idées pour passer plus de temps dehors avec vos enfants !

Vous en voulez encore plus ?