MÉDIA & AGENCE DE VOYAGE, PIONNIERS DE LA MICRO-AVENTURE

📞 01 84 60 25 18
🎁 Offrir une carte cadeau
tribune Chilowé

La Tribune du Toucan

La nature sans pixels


Par Toucan Loufoque

11 janvier 2022

Parmi les mots les plus entendus en 2021 il y a évidemment vaccin, woke, bamboche et iel. Mais il y en a aussi toute une panoplie qui concernent la digitalisation croissante de nos modes de vie : NFT, bitcoin, métavers, avatar... Au risque de paraître carrément réac, je ne suis pas sûr que tout ça brosse le portrait d’un futur très souhaitable.

Alors que les choses qui nous font le plus de bien sont sous notre nez et que les défis auxquels nous devons faire face dans le monde réel sont immenses, cela me donne l’impression qu’on tente de se réfugier dans la recherche d’un bonheur virtuel en abandonnant le navire. Est-ce qu’au fond, on n’a pas juste tous besoin de deux choses pour vivre - de l’amour et du grand air - et est-ce qu’on ne devrait pas consacrer tout notre temps et notre énergie à les poursuivre et en prendre soin ? 

Déni cosmique

L’autre jour, j’ai vécu un moment de jubilation incroyable en regardant Don’t Look Up : Déni Cosmique, ce film qui a tant fait parler de lui depuis sa diffusion le 25 décembre dernier. Pour la faire courte, il raconte l’histoire de deux scientifiques qui découvrent qu’une comète s’apprête à détruire la Terre dans moins de six mois, et du déni auquel ils se retrouvent confrontés de la part des médias, des autorités publiques, des entreprises et d’une partie de la population. Du début à la fin, le parallèle avec la crise climatique qui est en train de nous tomber dessus est relativement explicite.

Merryl Streep en Donald Trump : magique

Dans une scène de chaos indescriptible, alors que la comète approche et que le monde cède à la panique, on entend quelqu’un crier “achetez des crypto monnaies !!”. J’ai trouvé ça génial, car ce passage résume parfaitement cette époque un peu flippante où, alors que notre planète est menacée par le changement climatique, de plus en plus de personnes se tournent vers la technologie et le digital pour y trouver soit une solution, soit un échappatoire. 

On n'est pas sorti de l'auberge

Bien sûr que nous sommes dans la panade et que nous ne sommes pas au niveau du défi qui nous attend. C’est évident qu’avec un Président qui ne mentionne ni la crise climatique ni l’effondrement de la biodiversité pendant ses voeux, des médias englués dans le traitement de la crise sanitaire et une partie d'entre nous qui sommes obnubilés par notre pouvoir d'achat ou les opportunités d’investissement qu’offrent les NFT et le Web 3.0, on n’est pas sorti de l’auberge.

Certains d’entre vous vont me prendre pour un vieux con, mais je pense que je ne suis pas le seul à hurler en apprenant que des investisseurs se ruent sur l’achat de parcels et d’immeubles dans des mondes numériques, que Nike rachète une start-up qui crée des baskets virtuelles pour habiller des avatars en ligne, qu'Eminem s'est offert un singe BAYC à 450K€ pour en faire sa profil pic Twitter, que Sorare lève 690 M€ pour financer des cartes Paninis sous forme de NFT etc.

Les héritiers de la Joconde ?! 🤯

Saupoudrez tout ça d’une couche d’Oculus et de Métaverse, et on n’est pas loin de croire que notre capacité de déni devant les dangers qui nous menacent va rapidement nous conduire à une société à la Ready Player One (un autre blockbuster à voir absolument), dans laquelle nous nous réfugierons tous dans un monde virtuel afin d’échapper à la pourriture du monde réel - hashtag #nonmerci.

La nature, sans pixels

Mon fils (ou son avatar) se moquera sûrement un jour de moi pour avoir écrit tout ça, mais je nous souhaite qu’en 2022 (et après), on n’oublie surtout pas que les choses qui nous rendent le plus heureux sont les moments partagés dans la nature (celle sans pixels) avec les personnes qu’on aime (celles avec des vraies fringues).

Il en faut peu pour être heureux !

D’ailleurs, on a la chance que ça soit notre job chez Chilowé que de promouvoir ces choses vraies, qui donnent du sens et du sel à notre existence, en racontant des histoires qui donnent envie d’adopter un mode de vie plus simple, plus sain et plus local, en créant une communauté qui partage ses savoir-faire, ses galères, ses meilleurs souvenirs dans la nature et en envoyant des centaines de personnes crapahuter ensemble partout en France. 

Gardons les pieds sur terre

En 2022, vous pouvez donc compter sur nous pour vous aider à garder les pieds sur terre ! En attendant de vous dévoiler tout ce qu’on a préparé pour cette nouvelle année, voici quelques ressources pour ne pas tomber dans le tout-virtuel et vivre d’amour et de grand air :

Bonne année les Chilolos !

Toucan Loufoque, co-fondateur de Chilowé - thibaut@chilowe.com

...

Un mail par semaine

pour passer plus de temps dans la nature

Vous êtes près de 50 000 à nous lire 🙏

popin-img

Le meilleur de Chilowé, une fois par semaine dans votre boîte mail

Vous êtes plus de 50 000 à nous lire 🙏