Idées Nouvel an nature

© Robin Lescroart

La teuf de l’année

6 idées pour passer un Nouvel An Chilowé


Par Toucan Loufoque

27 novembre 2019

Il y a un truc assez marrant avec les fêtes de fin d’année : alors qu’on est tous d’accord sur la valeur que représentent des moments partagés au coeur de l’hiver avec les gens qu’on aime, ces moments semblent faire l’unanimité contre eux quant à la manière dont on a pris l’habitude de les célébrer. Que ceux qui n’ont pas mesuré le succès d’un Noël en famille au nombre de cadeaux échangés, et la réussite d’un 31 entre copains au nombre de bouteilles dégommées nous jettent la première pierre !

Le 25 décembre, une fois l’adrénaline retombée et la digestion entamée, il n’est pas rare d’entendre un cousin plus lucide que les autres remarquer combien ce qui vient de se passer dans le salon de Mamie est un agglomérat des gros mots de notre époque : surconsommation, obsolescence programmée, gaspillage, fast fashion, déchets plastiques. Un oncle un peu réac' le traite mollement de rabat-joie mais globalement tout le monde est d’accord… jusqu’à l’année d’après !

Côté réveillon du Nouvel An, les mêmes réflexions reviennent d’une année à l’autre : est-ce qu’il y a vraiment besoin de faire une grosse teuf le 31 décembre ? Est-ce que j’ai vraiment envie de me déguiser en Pumba pour boire des coups avec Popeye et Cruella d'Enfer ? Est-ce qu’au fond à minuit, j’ai vraiment envie d’être en train de faire la même chose que des millions d’autres zigottos ? Si vous avez répondu "non" à l’une de ces questions ou que vous cherchez déjà une manière de passer le Nouvel an au grand air, vous allez aimer ce qui suit.

Sommaire

  1. Dormir dans un refuge ou une cabane

  2. Faire le tour d'une île à pied

  3. Dormir sous la tente

  4. Faire une virée à vélo

  5. Construire un igloo

  6. Marcher toute la nuit

Dormir dans un refuge ou une cabane

Pourquoi ?

Pour terminer l'année par une bonne suée en y allant en raquettes ou à skis, pour mériter le gueuleton que vous allez vous taper, pour ne pas entendre la sono des voisins, pour passer une soirée en pleine nature, pour vous la jouer Jack London ou Sylvain Tesson, pour inaugurer la fiole que vous avez reçue à Noël, pour commencer l'année par une bonne descente (de génépi le soir, en luge ou à ski le lendemain).

Où aller ?

Ça dépend ce que vous cherchez : faire une grosse soirée ou faire un break ? Pour la première option, certains refuges de montagne sont gardés toute l'année : le 31, il peut y avoir du monde et de l'ambiance. Pour la deuxième, visez plutôt du côté des refuges et cabanes non-gardés. Prévoyez alors votre propre bouffe et de quoi vous tenir chaud toute la nuit !

+ À lire aussi : Faire le tour du Grand Ballon en raquettes
Au menu : vin chaud, tartiff, tarte aux myrtilles, génépi - ©Yann Allegre

Option confort / groupes : refuge de la Dent Parrachée, du Col du Palet, du Chardonnet, de la Ferme du Tornieu, du Nant du Beurre.

Option glagla / solo : refuge du col de la Croix du Bonhomme, la cabane des Lacs Robert, les cabanes du Tour du Ballon des Vosges, du Jura ou du Vercors !

Variantes : un refuge de mer à Molène, une tiny house dans les vignes, une cabane en forêt de Rambouillet et une autre dans le Cotentin.

Comment faire ?

Anticipez un peu, en réservant votre lit en refuge gardé ou en recherchant votre cabane sur refuges.info ou camp to camp.

Faire le tour d'une île à pied

Pourquoi ?

Pour découvrir quelques-uns des plus beaux littoraux de France sans croiser personne, pour marcher en laissant libre court à votre petite voix intérieure, pour bénéficier des températures souvent plus douces que sur le continent, pour vous prendre un gros shoot d'air frais dans les bronches, pour passer la nuit du 31 sous la tente ou dans un PMU, pour vous baigner un 1er janvier.

Où aller ? 

Si vous avez 24h : l'Ile aux Moines, Houat ou Porquerolles (moins de 25 km).

Si vous avez plus de temps : Yeu (38 km), Belle-Île (85 km) ou Guernesey (100 km).

Variantes : faire le tour de la Baie de Somme (35 km) ou du Bassin d'Arcachon (90 km).

+ À lire aussi : Si vous n'avez rien prévu ce week-end
Sinon il y a Giraglia, au nord du Cap Corse ! - ©Jannes Glas

Comment faire ?

La seule difficulté, c'est de décider si vous allez marcher dans le sens des aiguilles d'une montre ou pas. Après, il suffit de mettre un pied devant l'autre et de recommencer !

Dormir sous la tente

Pourquoi ?

Pour terminer l'année par une microaventure parfaite, pour tester le sac de couchage 0°C ou la tente que vous aurez reçu.e à Noël, pour compter les étoiles avant d'aller dormir, pour vous réveiller le 1er janvier avec une vue qui tabasse, pour en mettre plein la vue à vos collègues à la rentrée, pour offrir à vos enfants un réveillon dont ils se souviendront toute leur vie.

Où aller ?

Bivouaquer, c'est installer sa tente pour une seule nuit, du coucher au lever du soleil. C'est autorisé tant que ce n'est pas interdit ! Et ça l'est dans un bon paquet d'endroits : rivages de la mer, réserves naturelles par ex...

Tournée de marshmallow les gars ! - ©Andreas Ronningen

En pratique, le bivouac est souvent toléré : c'est le cas dans plusieurs Parcs naturels régionaux comme ceux d'Oise-Pays de France ou du Vercors. Autour de Paris, le bivouac est explicitement interdit dans le Parc naturel régional du Vexin, en forêt de Rambouillet et en forêt de Fontainebleau (où il existe des zones de bivouac autorisé à côté des maisons forestières de Bois-le-Roi et Bourron-Marlotte).

Comment faire ?

Pour vous aider à choisir l'emplacement de votre tente, on a réuni les meilleures pratiques dans cet article ! Pour ne pas vous geler les miches, allez jeter un coup d'oeil ici !

Faire une virée à vélo

Pourquoi ?

Pour faire le plein d'endorphine avant d'attaquer la nouvelle année, pour muscler vos petites fesses, pour tester votre nouvelle sacoche waterprouf, pour préparer votre prochaine virée au Pôle Sud Chilowé, pour toucher du doigt la liberté, pour rendre un dernier hommage à Poupou.

Où aller ?

Les possibilités sont infinies ! On a quand même des petites idées de coins qui méritent le détour, alors on vous les partage.

Si vous avez deux jours, allez vous perdre en Camargue, suivre la route des grands crus de Bourgogne ou vous aérer les bronches sur la Côte d'Opale.

+ À lire aussi : L'astuce pour se sortir les doigts du cul
En avant Guingamp ! - ©Florent Tijou

Si vous avez trois jours ou plus, ralliez Paris à Londres, longez la Loire, traversez la Bretagne ou le Marais Poitevin !

Si vous êtes à Paris, jetez un coup d'oeil à ces 8 suggestions d'itinéraires praticables toute l'année.

Comment faire ?

Equipez-vous : un VTC léger ou un vélo de gravel, un casque, une ou deux sacoches, un cuissard et un pantalon, un tee-shirt manche longue en mérinos, une polaire et un coupe-vent imperméable (les 3 couches), un bonnet, des gants, de quoi bivouaquer si vous dormez dehors, du matériel de réparation (au minimum de quoi réparer une crevaison), une CB et une carte d’identité.

Préparez votre itinéraire : soit vous téléchargez une trace existante sur votre smartphone, soit vous la tracez sur l'appli Komoot qu'on recommande les yeux fermés, soit vous utilisez une bonne vieille carte IGN.

Construire un igloo

Pourquoi ?

Pour faire un truc de ouf avec ses petites mains, pour prendre le temps de construire quelque chose qui ne sert pas à grand chose mais qui fait du bien, pour dormir dans un frigo, pour faire rêver vos gamins, pour passer le 31 le plus improbable de votre vie, pour faire des cochonneries sous la neige.

Comment faire ?

Là-dessus, on vous invite à regarder cette vidéo absolument géniale de notre copain Xavier ! Non seulement il montre comment il a construit son igloo mais en plus il en profite pour filer une incroyable métaphore sur le changement de vie.

Où aller ?

Là où il y a de la peuf, daddy ! Il faut un terrain avec au moins 60 à 70 cm d'épaisseur de neige. En creusant une partie de votre igloo plutôt qu'en faisant des murs trop élevés, vous apportez de la solidité à votre construction et vous vous économisez du temps et de la sueur !

Marcher toute la nuit

Pourquoi ?

Pour relever un sacré défi, pour passer la nuit à refaire le monde en marchant, pour vivre une expérience hors du temps, pour embarquer des amis que vous n'avez jamais le temps de voir, pour vous sentir connecté.e à la nature par tous vos sens, pour remplacer les watts et le champagne par le hululement des chouettes et un thermos de thé.

Où aller ?

Là aussi, les possibilités sont infinies ! À vous de définir la distance que vous souhaitez parcourir et de calibrer votre itinéraire en fonction.

Option GR près de chez soi : dans cet article, on a repertorié les sentiers de Grande Randonnée accessibles depuis les principales métropoles.

Option marathon : Benoît emmène régulièrement des copains marcher de nuit l'équivalent d'un marathon en Normandie. C'est un truc de fou, mais c'est sacrément Chilowé.

Option parigots : si vous êtes à Paris le 31, allez faire un tour ici ou ici pour éviter de terminer arraché.e à 6h du mat au Bus Palladium !

+ À lire aussi : 3 jours en raquettes dans le Jura
On n'est pas bien là ? Bonne année ! - ©Jérémie Villet

Comment faire ? 

Equipez-vous : couvrez-vous suffisamment pour vous protéger du froid et de l'humidité. De bonnes baskets feront l'affaire, prévoyez aussi de quoi vous occuper d'éventuelles ampoules. Emportez 1,5 l d'eau min., des bananes ou des barres de céréales en cas de petit creux. Et bien sûr, une lampe frontale avec des piles de rechange.

Préparez votre itinéraire : soit vous téléchargez une trace existante sur votre smartphone, soit vous la tracez sur l'appli Komoot qu'on recommande les yeux fermés (même pour la rando), soit vous utilisez une bonne vieille carte IGN.

_________

✚ Vous avez une question sur cet article ? On est dispos du lundi au vendredi sur le chat en bas à droite de l'écran pour y répondre !

...