Le média & guide de la microaventure en France

Contacter Chilowé

idée itinéraire Vélodyssée

Dès que le vent soufflera…

5 idées de week-end à vélo sur la West Coast


Par Pigeon Poilu

09 octobre 2020

On vous voit venir : « Oui oui La Vélodyssée c’est beau, mais c’est trop long ». Teu teu teu... Qui vous a dit que vous deviez tout faire d’un seul coup ? De la Bretagne au Pays basque (ou l’inverse), la plus grande véloroute aménagée de France traverse trois régions et neuf départements. Plus de 1200 bornes d’océan, de falaises, de chemins iodés, de vignobles, de forêts et tutti quanti

Alors, si vos vacances sont encore loin mais que le guidon vous démange déjà, on a une bonne idée à vous proposer ! Réservez vos prochains week-ends et sautez dans votre plus beau cuissard : on a sélectionné 5 tronçons réalisables en un week-end et accessibles en train. Plaisir d'offrir !

Sommaire

  1. En Bretagne

  2. Entre la Loire-Atlantique et la Vendée

  3. En Vendée

  4. Entre la Charente-Maritime et la Gironde

  5. Entre les Landes et le Pays basque

En Bretagne

A l’aise Breizh 

Non, non et non, en Bretagne il ne pleut pas tous les jours. Et heureusement car il vous en faudra bien trois ou quatre pour venir à bout de ce morceau ! La campagne est moins connue que le littoral et pourtant... A Roscoff, faites le plein d’iode car ça ne va pas durer. Profitez de la baie et descendez à travers les champs de primeurs : passés les forêts puis les landes, c’est enfin l’heure de faire honneur à la finesse de la gastronomie bretonne. Galette saucisse et ballot de cidre : bienvenue à Morlaix. 

Après une bonne nuit de sommeil, avalez quelque-chose de léger au petit dej (de type kouign–amann) et enfourchez votre bolide. Quatre-vingt kilomètres vous attendent jusqu’à Pontivy. Suivez le canal de Nantes à Brest, serpentez dans les bois, contournez le lac de Guerlédan, foncez tout schuss jusqu’au barrage et vous voilà arrivés.

La mer, qu’on voit danser le long de la piste cyclable - © Aurélie Stapf 

Le jour d’après, vous entrez au cœur du Rohan. On ne vous parle pas de cinéma mais d’Histoire et de patrimoine. Vous qui aimez les vieilles pierres, vous allez être servis ! Abbaye, forteresse, vieilles bâtisses et gargouilles vous tiendront compagnie jusqu’à Peillac. Vous êtes presque arrivés à Redon : la dernière étape ne compte que 17 kilomètres mais réservez-lui la journée. Il faut ça pour bien profiter de l’Île aux Pies : cette vallée creusée par la rivière dans la montagne est un spot de grimpe à ne pas louper. Face aux falaises de granit, enfilez un baudrier et oubliez ce satané vélo !

  • Trajet : de Roscoff à Redon
  • Distance : 280 kilomètres
  • Durée conseillée : 3 ou 4 jours
  • Gare d’accès : Roscoff et Redon
  • Ce qu’on aime : croiser des naturistes à l’île aux Pies
+ À lire aussi : Traverser la Bretagne à vélo

Entre la Loire-Atlantique et la Vendée 

Prendre l'air à Saint-Naz

Vous aimez les grandes plages genre Saint-Brévin ? Et bien profitez car vous arriverez vite aux petites criques de Pornic. A la Bernerie, changement de décor, encore. Orgie d’épuisettes, de palourdes et de bigorneaux : ici on pêche à pied ! A pied on a dit, posez ce vélo et ramassez donc le dîner pour ce soir... 

La suite se passe en Vendée. A Beauvoir-Sur-Mer, empruntez le passage du Gois – de préférence au coucher de soleil- mais potassez bien le calendrier des marées avant de traverser. Cette chaussée submersible peut aussi bien vous emmener sur l’île de Noirmoutier qu'en direction des abysses (attention aux horaires et au coeff de marée !)

I'm blue da ba dee da ba daa - © Aurélie Stapf

La fin du parcours ne déçoit pas : un peu d’ombre en forêt, quelques dunes, une grande plage bien méritée à Saint-Jean de Mont, 5 rochers à la queue leu-leu à Sion et un petit village de pêcheur comme on les aime à Saint-Hilaire-de-Riez. Bouquet final pour l’arrivée au Sables d’Olonne : plateau de fruits de mer !

  • Trajet : de Saint-Brevin-les-Pins aux Sables d'Olonne
  • Distance : 180 kilomètres
  • Durée conseillée : 2 à 3 jours
  • Gare d’accès : Gare de Saint Naz' et gare des Sables
  • Ce qu’on aime : Le concert gratuit des sternes sur toute la corniche vendéenne
+ À lire aussi : Surfer sur la côte de Lumière

En Vendée

Vendée, vidi, vici

En Vendée, il y a du vent, des surfeurs, de la gâche, mais pas que. Des Sables d’Olonne à la Rochelle, en passant par la Petite Californie (La Tranche sur Mer), il y a aussi des cyclistes ! Tantôt sur la côte, tantôt dans le Marais Poitevin, ces 90 kilomètres vont séduire les mollets les plus aguerris.

En partant des Sables, rejoignez la Tranche sur Mer par la forêt de Longeville. Evidemment, et même s’il fait frisquet pour la baignade, arrêtez-vous sur une des plus belles plages du coin : Le Veillon. Déjà midi ? Juste en face, dans l’estuaire du Payré, les ostréiculteurs vous ont ouvert une demi-douzaine et une bouteille de Muscadet.

Le dernier arrivé au phare paye les godets ! - © Aurélie Stapf 

Ensuite jusqu’à Marans, vous allez bien rigoler : grandes étendues de marais, fermes, cabanes, réserve naturelle et zozios de passage, voilà qui donne le smile ! Allez, on avale sa tartine de pâté de ragondin (véridique) et on filoche jusqu’à la Rochelle par le canal. C’est pas tout ça, mais l’océan nous attend.

  • Trajet : des Sables d'Olonne à La Rochelle
  • Distance : environ 90 kilomètres
  • Durée conseillée : 2 jours
  • Gare d’accès : les Sables d’Olonne et La Rochelle
  • Ce qu’on aime : le Marais Poitevin et ses faux airs de Louisiane
+ À lire aussi : Traverser le Marais Poitevin à vélo

Entre la Charente-Maritime et la Gironde

La perle pour les mangeurs d'huîtres

En front de mer ou dans les terres ? Les deux mon capitaine. De La Rochelle à Royan, vous allez croiser de tout : de l’océan depuis le port de la Rochelle, des berges et des marais jusqu’à Rochefort. Poussez jusqu’à Fouras, posez le vélo et prenez le bateau jusqu’à l'île d’Aix. Fixez l’horizon, plissez les yeux et bim : Fort Boyard. Le vrai, l’unique.  Une bise au Père Fouras et on repart !

Après Rochefort, direction Marennes. Dans le premier bassin ostréicole d’Europe, on ne rigole même pas avec les huîtres. Petites, moyennes, grosses, natures, charnues, avec ou sans citron, savourez et prenez des forces. Encore trois heures jusqu’à Royan et pas des moindres. Nom d’une Fine de Claire, que c’est beau !

Charmant studio, vue sur le périph, occasion à saisir - © Aurélie Stapf 

Forêts de pins maritimes, vue sur mer omniprésente et villas royannaises de la Belle Epoque... La côte Sauvage va vite fait vous apprivoiser. Si vous avez une journée de plus devant vous et des envies de vignobles, on vous conseille de prendre le bac à Royan pour prolonger votre itinéraire en Gironde !

  • Trajet : de La Rochelle jusqu’à Royan
  • Distance : 140 kilomètres
  • Durée conseillée : 2 jours
  • Gare d’accès : La Rochelle et Royan
  • Ce qu’on aime : le beach soccer sur la plage de la Pointe Espagnole
+ À lire aussi : Longer la côte basque à pied

Entre les Landes et le Pays basque 

En rouge et blanc, j’exilerai ma peur

Avant de crâner avec votre surf sur la plage d’Hendaye, il va falloir pédaler. Cette vadrouille à cheval entre les Landes et le Pays basque n’est pas des plus longues mais elle engage. Même pas peur ! A Cap Breton, la forêt landaise vous attend de pin ferme. Deux heures de pédale dans la pinède et vous voilà arrivé à Bayonne.

Qui est fatigué ? Personne ! Qui veut quand même s’arrêter chez Cazenave boire un chocolat chaud moussé à la main ? Tout le monde ! Repu, vous reprenez votre bécane et longez l’Adour jusqu’à la côte : Biarritz est presque là, après la forêt de Chiberta. Vous en avez plein les mollets ? Passez donc la nuit sur place. Un petit resto sur le vieux port, une balade sur la plage d’Anglet et au lit !

Un pas de plus et on mouille vraiment le maillot - © Aurélie Stapf 

L’étape de demain s’annonce sportive : ll vous reste trente-cinq kilomètres jusqu’à Hendaye. Petit mais costaud... Ça tourne, ça grimpe mais promis, vous serez récompensés : Bidart et toutes ses plages, Guéthary, la baie de Saint Jean de Luz, le fort de Socoa, la réserve naturelle d’Abbadia... le meilleur pour la fin !

  • Trajet : de Capbreton à Hendaye
  • Distance : environ 80 kilomètres
  • Durée conseillée : 2 jours
  • Gares d’accès : Bénesse Maremne et Hendaye
  • Ce qu’on aime : souffrir dans un décor pareil 
...