Partager

Une nuit à Jurassic Park

Aller écouter le brame du cerf
Par 
Thibaut Labey

Cette rubrique est extraite du Guide Chilowé Paris, publié fin octobre. 

Tous les ans au début de l’automne, les jours qui raccourcissent et les températures qui baissent indiquent aux cerfs que c’est le moment pour eux de se reproduire. Pendant quelques semaines, ils vont avoir pour seul objectif d’impressionner leurs congénères pour les écarter des dames dont ils veulent s’assurer les faveurs. Le résultat ? Des cris gutturaux qui se répondent d’un bout à l’autre de la forêt : c’est le braaaaame. Mon ami Jérémie Villet, qui les photographie depuis plus de 10 ans autour de Paris, m'a partagé ses conseils pour découvrir cet impressionnant rituel sans déranger les animaux ! 

Où sont les biiiiiiches ? Avec leurs gestes plein de chaaarme - (c) Jérémie Villet
Que se passe t-il concrètement ?

Les cerfs brament pour regrouper les biches afin d’être sûrs de les avoir sous la patte pendant les 48h où elles seront en chaleur ! Leur cris sert surtout à impressionner les autres cerfs qui traînent dans le coin, à la recherche d’une opportunité de conclure. Si l’un d’entre eux veut tenter sa chance, il devra affronter le maître des lieux, bois contre bois. Le vainqueur est celui qui réussit à repousser l’autre le plus loin possible !

Est-ce que c’est dangereux ?

Le brame est un cérémonial très organisé, dans lequel chacun joue son rôle. Mais le rut peut parfois faire péter un boulon à certains cerfs qui se mettent à courir dans tous les sens ou à labourer les herbes à grands coups d’andouillers. Restez à distance : rappelez-vous combien ça vous énervait de sentir les copains vous observer quand vous étiez sur le point d’emballer dans la cour de récré !

 
Quand y aller ?  

Le brame résonne de la deuxième quinzaine de septembre à début octobre. Les cerfs vivent principalement la nuit, les meilleurs moments pour les écouter sont le crépuscule et l’aube.

La chasse ouvre fin septembre. Les jours chassés changent en fonction des départements : pour éviter d’aller en forêt un jour de battue, renseignez-vous sur le site de l’ONF (Office National des Forêts).

 
Comment se comporter ?

Pas question de rentrer dans la nature avec ses gros sabots ! Voici quelques règles à respecter pour optimiser ses chances d’entendre le brame sans en déranger les acteurs et tous leurs voisins.

Repérez une forêt domaniale, départementale ou communale (public). Arrivez en fin d’après-midi, pour vous donner le temps d’une marche d’approche avant la tombée de la nuit. Garez-vous à un carrefour ou au niveau d’une maison forestière, en évitant de claquer les portières. Restez dans les allées ou entrez tout doucement dans la forêt. Marchez face au vent pour empêcher les biches de vous sentir. Des aboiements rauques signifient qu’elles vous ont repéré(e) : trop tard, vous rentrerez broucouille (comme on dit dans le Bouchonnois).

Observez les traces de passages des animaux : des arbres cassés, des traces dans la boue etc. Sans oublier l’odeur : d'urine de cerf en rut, ça sent le bouc ! Evitez tout contact avec les animaux, restez le plus possible à distance : vous briserez une scène et feriez peur à tout le monde. Si vous prévoyez de dormir en forêt, prenez un bivy bag pour la discrétion et des boules quiès pour le boucan !

Le king de la night (c) Jérémie Villet
Où aller autour de Paris ?

En forêt de Rambouillet :

Autour de la maison forestière du Bocquet (accès en voiture ou à vélo depuis Monfort l’Amaury).

Depuis la gare de Rambouillet, le long du GR1 en direction de St Arnoult.

En Sologne :

En restant sur les GR (la plupart des forêts sont privées). 

Dans le Perche :

En forêt de Senonches, autour du Grand Rond.

ET SI ON HABITE PAS PARIS ? 

Les cerfs sont présents dans la plupart des forêts de France et de Navarre. Renseignez-vous en ligne ou autour de vous sur les coins où vous aurez le plus de chance de les entendre. 

Certains organismes (associations, office de tourismes, particuliers) organisent des sorties, parfois accompagnées d'un agent de l'Office national des forêts. Que vous entendiez des cerfs ou pas, vous apprendrez des choses !

Si cette histoire vous a plu, partagez-la et inscrivez-vous à Chilowé!

Et recevez gratuitement, chaque jeudi matin, le meilleur de la microaventure en France (idées à la con, topitos, infos pratiques, produits, portraits, livres, vidéos, musique…).

Nos derniers articles