Partager

LES PETITS CULS DE BELLEDONNE

Troquer son shopping contre du trekking
Par 
Julie Gueudin

Puisque le bilan carbone est à la mode, nous, nanas de Lutèce, avons décidé d’être ultra-fashion ! Finis les week-ends en avions qui se rythmaient par des « et ma crème Nuxe, elle passe en cabine ? » ou des « cher IziJet, es-tu si désolé pour la gêne occasionnée par les 3 heures de retard de mon Paris-Berlin ? ». Désormais, c'est dans les montagnes bien de chez nous qu'on ira balader nos p'tits culs !

Il y a quelques mois, on bouclait 50 km à pied autour des Volcans d’Auvergne. Les courbatures passées, l’aligot évaporé, nous repartons cette fois-ci vers les Alpes. Voici tous nos conseils pour bootytrekker entre filles le temps d’un week-end.

En avant Guingamp ! (c) Julie Gueudin
Well done, Belledonne

Vendredi 18h49, Gare de Lyon. Sorties de nos bureaux, de l’hosto ou du métro avec un sandwich-triangle-rectangle-pâté Monop’ à la main (17,95 €), nous partons en direction de Grenoble. A 3 heures de Paris, la ville est prise en sandwich (triangle lui aussi, décidément) entre les massifs du Vercors, de Belledonne et de la Chartreuse.  

"Un opinel et des nanas, la-la-dirladada" - Les Bronzés

Notre objectif : les lacs du Doménon et la Croix de Belledonne. Lauriane vérifie les chaussettes de tout le monde tandis que Mallory, respo bien-être des troupes, entame un chant scout. Après un petit-déjeuner Granola-maison par Chloé, respo Tambouille, 7h de marche se profilent devant nous.

C'est la fête du pompon - (c) Julie Gueudin
« Même quand on marche à la lumière du jour, il est important de détecter les ampoules… »  - Lauriane, respo bobologie

Débutantes, confirmées ou infirmes, peu importe : nous savourons la joie de marcher ensemble sans réseau cellulaire, avec pour unique distraction Simone la marmotte ou l’esquive furtive d’une boule de neige. Arrivées au lac Doménon pour déjeuner, nous nous attelons à découper le saucisson à l'Opinel avec des gants. Ragaillardies par le casse-croûte et le paysage, nous décidons de tenter la baignade (29 degrés selon les syndicats, 5 degrés selon la police) avant de décoller pour l'Happy Hour de Chartreuse qui nous attend un peu plus haut. Un samedi réussi en somme. 

Non rien. (c) Julie Gueudin
“Si possible, toujours marcher sur la pointe des pieds pour galber le fessier” Véronique et Davina, PGHM de Chamonix
PLAN B 

Le lendemain, réveil dans un chalet trouvé à la dernière minute - le refuge de la Pra que nous visions était non-gardé et les lits tous occupés. On peut noter que la majorité des randonneuses présentes marchent en canard, que certaines gueules semblent constituées du même matériau que le chalet et qu'il pleut des cordes... 

Pas de panique Monique, on a un plan B : visite de la distillerie de Chartreuse à Voiron et raclette dans la foulée. Il faut savoir retomber sur ses pattes.

 

En bref, pendant 48h on se concentre sur l’essentiel : la nature, les autres, prendre son temps, alimenter la boîte à souvenirs... va falloir penser à prendre une extension iCloud pour stocker tout ça ! Parce qu’on est pas prêtes de s’arrêter... Le prochain week-end Gazelles de Rando ? Rando-raquettes dans le Vercors en janvier !

BRINGUE AUX QUESTIONS

C’EST OÙ ?

Massif de Belledonne (à 20 minutes de Grenoble). 

COMMENT Y ALLER ? 

En train : Paris-Grenoble (3h) puis voiture de location ou bus jusqu’au parking de Revel. 

QUAND Y ALLER ? 

A l'automne, quand les arbres rougissent, que le beau temps persiste et que la neige débarque à l’improviste. 

Et soudain, le silence fût. (c) Julie Gueudin
QUEL MATÉRIEL EMPORTER ? 

. Un sac à dos 30 ou 40 L (première solution pour une nuit sous un toit, la deuxième pour une nuit sous la tente). 

. Un bonnet, un tour de cou pour un effet Buff, des gants de soie. 

. Un pantalon de randonnée à paillettes + un tee-shirt antitranspirant + une polaire “fine mais chaude” + une doudoune légère. 

. Un réchaud + de quoi se nourrir (granola, granopaslà) + briquet + bonbonne de gaz + Opinel + couverts. 

. Un jeu de cartes (coup de coeur de la rédaction pour le Monopoly Deal). 

. Un tire-bouchon. 

OU SE LOGER ?

. Refuge de la Pra (gardé jusqu'à fin septembre, penser à réserver). 

. Chalets de Pertuis (côté massif de la Chartreuse) à Saint-Laurent-du-Pont : chalets tout équipés en bois pour une nuit au chaud assuré (moins roots que le refuge). 

SUGGESTION D'ITINÉRAIRE

. JOUR 1 (10 km - 1000m D+) : depuis Grenoble, se garer à Revel au parking de Pré Raymond, viser les lacs du Domenon en passant par le Lac du Crozet et le refuge de la Pra.

. JOUR 2 (15 km - 700m D+) : Si nuit au refuge de la Pra, possibilité de continuer jusqu’à la Croix de Belledonne ou de redescendre jusqu’à Chamrousse en passant par les lacs Robert.

À la revoyure ! (c) Julie Gueudin

Nos derniers articles