Partager

Les enfants, dehors !

L'art de bivouaquer avec des marmots dans la nature
Par 
Thibault Liebenguth

Voyager, explorer, découvrir des endroits secrets et inaccessibles au commun des mortels, grimper, descendre, sauter, courir, se reposer, admirer…

Nous n’avons jamais assez de mots pour décrire ce que nous ressentons quand nous sommes dans la nature ! Pour ma part, j’ai le plus souvent voulu vivre cette aventure en solo. Car seul on va plus vite, on est libre d’aller où bon nous semble, et de prendre les risques que l’on estime raisonnables. A l’arrivée de ma première fille, il a fallu que j’adapte ma façon d’arpenter la montagne : moins de temps disponible, sentiment de responsabilité encore plus fort et trop de couches à changer pour partir 1 semaine, seul, pour la traversée de Belledonne.

Comment bivouaquer avec les enfants ?
Ensemble on va plus loin © Thibault Liebenguth

Il faut alors changer sa vision de la montagne et de l’outdoor. Cela ne veut pas dire abandonner toute pratique, mais simplement trouver une nouvelle approche. Ensemble on va plus loin. La mienne à été de faire découvrir ce milieu à mes enfants dès leur plus jeune âge, sans leur imposer les contraintes physiques de la randonnée, mais en privilégiant la découverte de la nature, les jeux dans la forêt et les nuits sous les étoiles.

« Ce retour à la nature, à un mode de vie plus simple, est facile à organiser »
Partir avec les enfants en bivouac
Adapter le format © Thibault Liebenguth

Les enfants ne demandent qu’à sortir du parc pour aller mettre les mains dans la terre, construire des cabanes, observer les étoiles ou faire griller des chamallows. J’ai donc emmené les miens dormir dehors— pas au camping, mais dans la nature — très tôt, lorsqu’ils approchaient les 2 ans. Pas de grosse organisation à prévoir : les enfants n’ont pas besoin de grand chose malgré ce que les parents peuvent penser. Un peu de matos pour bien dormir, et beaucoup de volonté ! Ne vous prenez pas la tête pour savoir combien de pantalons de rechange il faudra emmener, votre enfant n’accorde pas beaucoup d’importance à la tache de boue sur sa jambe. Et il en fera d’autres.

Bivouac dans la nature avec les enfants
Rechercher un lieu idéal © Thibault Liebenguth

D’abord, il faut rechercher le lieu idéal pour aller dormir, et si possible avec de quoi grimper, pêcher, faire des cabanes et un feu. Il doit être dégagé pour avoir une belle vue, pas trop humide et si possible assez plat. Une fois le lieu trouvé, il faut préparer le petit nid douillet avant la nuit. La tente s’apparente à une parfaite petite cabane pour les enfants, et reste leur cocon dans lequel ils se sentiront en sécurité pour la nuit. Faites les participer au montage de la tente…

« Il faut que nous, les parents, puissions lâcher prise ! »

Ensuite, un bon bivouac ne s’envisage pas sans feu de camp. Les enfants vous aideront avec plaisir à aller chercher du bois, souvent bien plus gros que ce qu’ils pourront porter. Expliquez leur comment monter un foyer, contenir le feu, disposer le bois et bien sûr l’allumer !

Camping à la belle étoile avec les enfants
Le monde de la nuit © Thibault Liebenguth

Puis vient le moment que l’on attend tous : le coucher de soleil. Les enfants vont découvrir un monde qu’ils ne connaissent pas. Un monde qui est à priori — et à tort — effrayant, car utilisé dans tous les livres, les dessins animés et les films pour leur faire peur. Le monde de la nuit. Pas celui des boîtes de nuit, mais celui de la lune, des étoiles, des bruits étranges des insectes, des animaux nocturnes… Une fois en pyjama, invitez les à s’installer dehors avec une bonne doudoune ou dans leur duvet, pour écouter et observer. Un ciel étoilé en montagne — sans lumières parasites — est aussi captivant qu’un bon dessin animé ! Vos enfants voudront y rester des heures à guetter les étoiles filantes, écouter les chouettes, jouer avec leur lampe de poche…

« Quand tu n’as pas peur de dormir dehors dans une tente alors le monde t’appartient. »
Bivouac à la montagne avec les enfants
Une bouffée d'air © Thibault Liebenguth

Puis vient la nuit et le moment d’aller faire de beaux rêves et la fatigue devrait avoir raison d’eux rapidement. Une nuit dans le massif des Grandes Rousses, nous avons été réveillés en pleine nuit par des bruits étranges devant notre tente. Ma fille et moi avons sorti la tête de la tente pour tomber nez à nez avec un renard en train de fouiller dans notre poubelle, laissée trop accessible. Un renard, un vrai, en vrai…

« Chaque bivouac avec les enfants est une bouffée d’air et une belle manière de retrouver un peu de liberté ! Un autre rythme qui fait du bien à tout le monde, parents comme enfants ! »

B.A.Q - Bringue Aux Questions

Quand y aller ?

Quand il fait bon. Vérifiez la météo et l’absence d’orages fréquents en montagne en été. 

Comment s’équiper ?

Emportez une tente légère. 

Partez avec un réchaud, du gaz en quantité suffisante et un briquet. 

Choisissez un duvet chaud, même en été.

Ne pas oublier les lampes frontales ou de poche. 

De bons habits bien chaud pour veiller le soir à la fraîche. 

Ne pas oublier la bouteille de vin ou les bières. 

Pour les enfants, prenez des chamallows ou autres gourmandises. 

Nos derniers articles